© Emmanuel Auger

 

 

Les spaghettis de Noël sont à l’origine cuisinés les lendemains de fêtes pour utiliser les restes de fruits secs.

Pour Garofalo, Sonia Ezgulian revisite ce classique de la cucina povera avec une composition élégante et raffinée.

INGRÉDIENTS

  • 400 g de spaghettis Garofalo
  • 12 Pomodorini del piennolo
  • ou à défaut 1 pot de 500 g de Pomodorini del piennolo en conserve
  • 30 g cerneaux de noix
  • 40 g de noisettes du Piémont
  • 30 g de pignons de pin
  • 40 g de pistaches de Bronte
  • 3 dattes Medjoul
  • 1 c. à soupe de câpres
  • 60 g d’olives noires Taggiasca
  • 2 gousses d’ail
  • 1 oignon
  • 1 petit piment
  • 2 brins d’origan
  • 1 branche de céleri
  • 4 c. à soupe d’huile d’olive vierge extra
  • Fleur de sel et poivre du moulin

PROCESS

Dans une grande sauteuse, avec l’huile d’olive, faites dorer à feu doux, sans coloration l’oignon et la branche de céleri coupés en petits dés. Ajoutez l’ail taillé en lamelles puis les câpres. Incorporez les pignons entiers, les noix, les pistaches et les noisettes grossièrement concassées, les dattes coupées en petits dés.

Mélangez bien et ajoutez les tomates coupées en quartiers. Couvrez, laissez mijoter quelques minutes et enfin ajoutez les olives grossièrement hachées, le piment et l’origan. Rectifiez l’assaisonnement, essentiellement en poivre et réduisez l’intensité du feu le temps de cuire les pâtes.

Faites cuire les spaghettis dans une grande quantité d’eau salée (idéalement 4 litres d’eau et 40 g de gros sel), 10 minutes environ. Égouttez les pâtes et incorporez-les dans la sauteuse avec la sauce, arrosez d’une petite louche d’eau de cuisson. Laissez cuire une minute à feu très vite sans cesser de remuer. Parsemez d’un voile de fleur de sel et  servez aussitôt les spaghettis de Noël.